GLUCOSE

Synonymes

  • Glucose à jeun, Glycémie, Glycémie après repas, Glycémie après ingestion de glucose, Hyperglycémie par voie orale (HGPO), Test d’O Sullivan

Mots clés

  • Biochimie 
  • Glycémie – Insuline – Peptide-C 
  • Bandelettes urinaires – Microalbuminurie

Définition

  • Le glucose est la principale source d’énergie des cellules.
  • Il a 2 origines : le glucose alimentaire sous forme d’hydrates de carbone et le glucose endogène produit par le foie à partir du glycogène (forme de stockage du glucose) ou à partir d’autres sources comme le lactate, le glycérol et les acides aminés ( néoglucogénèse).
  • Le métabolisme du glucose est sous la dépendance de 2 hormones : l’insuline et le glucagon
  • Le dosage du glucose sanguin est demandé pour diagnostiquer un diabète, et/ou  pour surveiller la glycémie chez les patients diabétiques
  • L’ HGPO (hyperglycémie provoquée par voie orale): est un examen demandé pour explorer une glycémie modérément élevée à jeun; elle consiste en une série de mesures de la glycémie à des intervalles de temps fixes (en général de 60 min.) après ingestion de 50 à 75 g de glucose (suivant le poids du patient). Selon la prescription du médecin, la durée totale de l’ épreuve dure entre 120 et 240 min.
  • Le test de O’Sullivan est une HGPO spécialement adaptée aux femmes enceintes : il est prescrit entre la 24ème et la 28ème semaine d’aménorrhée; il consiste en un seul prélèvement sanguin une heure après ingestion de 50 g de glucose

Pré – analytique et dosage

  • Sang veineux
  • Urines
  • Glycémie à jeun : Le prélèvement est réalisé après un jeûne de 8 à 10 heures
  • Glycémie post-prandiale : Le prélèvement est réalisé après un repas
  • HGPO : Un prélèvement est réalisé après un jeûne de 8 à 10 heures, puis le patient ingère 50 ou 75 g de glucose (selon son poids) dissout dans de l’eau. Plusieurs prélèvements sont prévus
  • Test de O’Sullivan : Un prélèvement est réalisé après un jeûne de 8 à 10 heures, puis un seul prélèvement sanguin une heure après ingestion de 50 g de glucose

Le jour même

Dosage et valeurs de référence

Glycémie à jeun
Glycémie à jeun
En G / L En mmol / L
Enfant 0.80 - 1.10 4.44 - 6.10
Femme 0.80 - 1.10 4.44 - 6.10
Homme 0.80 - 1.10 4.44 - 6.10
Facteur de conversion :
g * 5.55 = mmol
mmol * 0.18 = mg
Glycémie 1h après 50 g de glucose (O'Sullivan)
Glycémie 1h après 50 g de glucose (O'Sullivan)
En G / L En mmol / L
Femme 1.3 - 1.4 7.21 - 7.77
Facteur de conversion :
g * 5.55 = mmol
mmol * 0.18 = mg
Glycémie 2h après 75 g de glucose ou après repas
Glycémie 2h après 75 g de glucose ou après repas
En G / L En mmol / L
Enfant < 1.40 < 7.77
Femme < 1.40 < 7.77
Homme < 1.40 < 7.77
Facteur de conversion :
g * 5.55 = mmol
mmol * 0.18 = mg
  • Les valeurs les plus basses sont toujours retrouvées à jeun; elles augmentent rapidement après un repas même léger
  • Le stress et la surcharge pondérale peuvent augmenter le taux de glycémie alors que l’effort physique peut le diminuer
  • Chez le nouveau-né les valeurs sont de 20% plus faibles que ceux de la mère
  • Pendant la grossesse, on note une diminution progressive des valeurs jusqu’à la 18ème semaine

Hypoglycémie :

  • Elle est définie par :
    • Une glycémie à jeun < 0.50 g/L (soit < 2.7 mmol/L)
  • Les causes à rechercher sont :
    • Hypoglycémies fonctionnelles : Etat pré-diabétique, Effort physique prolongé, anorexie mentale, malnutrition
    • Hypoglycémies organiques : Augmentation des taux d’insuline, diminution du cortisol (Syndrome d’Addison)
    • Autres causes : Diabète traîté mal équilibré, Alcoolisme sévère

Hyperglycémie :

  • Elle est définie par :
    • Une glycémie à jeun > 1.20 g/L (soit > 7 mmol/L)
    • Une glycémie 2 h après repas > 1.80 g/L (soit > 10 mmol/L)
    • Une glycémie 2 h après HGPO > 1.4 g/L (soit > 7.77 mmol/L)
    • Une glycémie chez la femme enceinte > 0.90 g/L (soit > 5.0 mmol/L)

Ces valeurs élevées doivent être confirmées à 2 reprises avant de parler de diabète

  • Les causes à rechercher sont :
    • Diabète de type I (Déficit en insuline) ou de type II (Résistance à l’insuline) : ce sont les 2 causes les plus fréquentes
    • Excès en hormones hyperglycémiantes : Augmentation de l’hormone de croissance GH (Acromégalie), augmentation du cortisol (Syndrome de Cushing), traitement par des corticoïdes, augmentation des hormones thyroïdiennes
    • Autres causes : Stress, brûlures sévères, traumatisme, insuffisance rénale

Questions fréquentes

De nombreuses firmes ont mis sur le marché des “home-tests” qui permettent le dosage du glucose à domicile.

Les bandelettes utilisées avec ces appareils vont permettre le dosage du glucose dans le sang total ou capillaire.

Si l’appareil de lecture est bien calibré et si la bandelette est bien utilisée, les valeurs obtenues par les bandelettes sont fiables mais il faut savoir que ces valeurs sont de 10 à 15 % plus basses que les valeurs obtenues dans un laboratoire de biologie médicale qui dose le glucose dans le plasma  après centrifugation du sang.

L’utilité des home-tests de dosage du glucose a été prouvée et elle est très encouragée dans la surveillance des patients diabétiques sous traitement mais elle est totalement contre-indiquée dans le dépistage du glucose chez un patient non connu diabétique.

Le diabète est une maladie chronique; les complications surviennent assez tardivement mais pour les éviter ou retarder leur apparition une surveillance continue est nécessaire et souvent utile.

Votre médecin peut vous conseiller plusieurs suivis :

1. Dosage quotidien du taux de glucose à jeun et de la glycosurie (par des home-tests)

2. Dosage trimestriel de l’Hémoglobine glyquée HbA1c

3. Pour le dépistage des complications :

  • Surveillance de la fonction rénale :
    • Dosage de la microalbuminurie et/ou de la protéinurie
    • Dosage de la clairance de la créatinine
    • Dosage de la bêta 2 microglobuline
  • Surveillance de la rétine (yeux):
    • Examen ophtalmique avec fond d’oeil
  • Surveillance des fonctions neurologiques :
    • Examen neurologique complet